Du plus loin que je me souvienne,

je crois que j'ai toujours baigné

dans l'univers de la couture.

 

Au rythme des saisons,

je me délectais de pouvoir voir apparaître

dans l'atelier professionnel de ma tante

de nouveaux coupons de tissus

qui se transformaient progressivement en de magnifiques pièces sur mesure...

 

 

Le nez dans les chiffons, je l'ai eu souvent...

Les chutes de tissus,

c'est sur celles-là que je m'exerçais

du haut de mes 10,15,20 ans...

 

 

Alors évidemment, quand on est gamine, on ne nous confie souvent que des tâches pas forcément drôles...

Du bâti, j'en ai soupé...Du "défaufilage" aussi...

En grandissant, j'ai eu le droit de poser les pièces des patrons sur le tissu.

yeahhhh, la fête

Puis, est venu le temps de la découpe...

Je me rappelle avoir bien planté un jour un projet pour une cliente dans un coupon de soie fleuri...

C'est en forgeant qu'on devient forgeron, non?

Bref!

...

 

 

Jusqu'au jour ou j'ai mené de A à Z un projet...

Une robe courte à bretelles en lin noir, je m'en souviens comme si cétait hier...

Puis une chemise lui succéda...

Puis, un pantalon...

Et puis, vous connaissez un peu la suite, non?

 

 

Souvent, les étoffes que j'admirais provenaient du marché de Bordeaux

ou de l'entreprise André Calvet à Castres...

(pour la petite histoire, ma pattemouille est un ancien torchon sur lequel est imprimé le calendrier de l'année 1993)

Tout y passait en terme de matières: du coton, du lainage, de la soie....Tout...

Je me souviens de certains tissus aux couleurs clinquantes que personne ne voulait...

Je me souviens d'un en particulier:

un tissu d'ameublement dans les tons orangers,

un tissu qui au premier abord n'inspirait pas forcément car les motifs étaient gros...

Je me rappelle aussi de la remarque de ma tante à l'époque:

" Personne n'en veut, ce n'est pas un problème...

Je sais quoi en faire, je m'en ferai une veste...

Ma kiki, tu te rappeleras,

ce sont les couleurs chocs qui font le chic "...

Quelque temps après, la veste fût cousue,

une veste plutôt type blazer... Fallait oser!

Et vous savez quoi?

Chaque cliente qui rentrait dans l'atelier n'avait d'yeux que pour cette veste...

Comme quoi!...

 

 

Leçon apprise, leçon retenue....

Avoir une ou deux pièces aux couleurs un peu fllashy par saison, c'est en effet sympa!

 

Alors aujourd'hui, j'applique "ma leçon"...

Je vous ai dégoté un petit jersey haut en couleurs,

un imprimé "des îles"

et j'ai ressorti ma Galipette pour l'occasion!

 

 

 

 

15

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

 

14

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

6

 

 

 

 

 

7

 

 

 

 

 

8

 

 

 

 

 

9

 

 

 

 

 

11

 

 

 

 

 

13

 

 

 

 

 

PATRON: Galipette d'Eglantine et Zoé

TAILLE: 36

TISSU: 1 bon m de jersey fleuri Bennytex

MODIFS:réduction de la largeur des côtés

 

 

 

 

12

 

 

 

BILAN:++++

 

Le tissu:

Un jersey un peu lourd acheté 3 ou 4 euros le mètre et très doux...

Cet imprimé ne plaira pas à tout le monde mais, moi, j'adore!

 

 

Le patron:

Ayant déja utilisé ce patron ici, je savais plus ou moins ou j'allais et je savais que le rendu du dos serait vraiment sympa à condition de bien l'adapter à la matière choisie.

Comme le jersey est une matière extensible et que le patron est prévu pour un tissu non extensible, j'ai descendu de deux tailles. Pour le savoir, j'ai posé le patron Plantain de Deer and Doe sur ma planche, et j'ai vu que cela correspondait à peu près à la taille 36.

J'ai utilisé à l'intérieur de l'encolure dos un biais satin noir et en le pressant bien au fer, j'ai eu l'agréable surprise de voir qu'il n'était pas si lourd que ça et qu'il ne faisait pas bailler mon encolure dos!

 

Je suis ravie de cette dernière petite cousette aux couleurs chocs!

 

 

 

 

10